La petite fugue

Paroles de Catherine et Maxime Le Forestier (1969)
Musique de Nahum Heiman

 

C'était toujours la même
Mais on l'aimait quand même
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois
On était malhabiles
Elle était difficile
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois

Eléonore attaquait le thème au piano
On trouvait ça tellement beau
Qu'on en oubliait de jouer pour l'écouter
Elle s'arrêtait brusquement et nous regardait
Du haut de son tabouret
Elle disait reprenez à fa mi fa mi ré

C'était toujours la même
Mais on l'aimait quand même
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois
On était malhabiles
Elle était difficile
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois

Souviens-toi qu'un violon fut jeté sur le sol
Car c'était toujours le sol
Qui gênait Nicolas quand il était bémol
Quand les voisins commençaient à manifester
C'était l'heure du goûter
Salut Jean-Sébastien et à jeudi prochain

C'était toujours la même
Mais on l'aimait quand même
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois
On était malhabiles
Elle était difficile
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois

Un jour Eléonore a quitté la maison
Emportant le diapason
Depuis ce jour nous n'accordons plus nos violons
L'un après l'autre nous nous sommes dispersés
La fugue seule est restée
Et chaque fois que je l'entends c'est le printemps

C'était toujours la même
Mais on l'aimait quand même
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois
On était malhabiles
Elle était difficile
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois

avec les voix numériques

tutti        

soprano   

alto        

homme   

FUGUE ....

Une fugue, en musique, est une forme d'écriture contrapuntique exploitant le principe de l'imitation. On désigne, à partir du XVIIe siècle du nom de « fuga » (de fugere, « fuir » en latin) une composition entièrement fondée sur ce procédé : « fuir », parce que l'auditeur a l'impression que le thème de la fugue fuit d'une voix à l'autre.
La pratique de la fugue demande de très solides compétences. On considère généralement que les nombreuses fugues écrites par Jean-Sébastien Bach en sont le modèle insurpassable. Néanmoins, de nombreux compositeurs ont pratiqué avec succès la fugue, y compris les grands romantiques.
L'imitation, comme le contrepoint, a une origine médiévale et vocale. C'est un procédé utilisé spontanément par les chanteurs improvisant en groupe, comme on peut encore aujourd'hui l'observer, par exemple, dans les ensembles de negro-spiritual.
En tant que procédé d'écriture, c'est la répétition par une voix d'un fragment mélodique exécuté préalablement par une autre voix.


Bach a utilisé la fugue dans une part importante de ses œuvres. Le Clavier bien tempéré offre des modèles accomplis de la fugue pour instrument à clavier, tout comme ses fugues pour l'orgue. Ses fugues de dimensions monumentales, comme le Kyrie de Messe en Si, ou le Finale du Concerto Brandebourgeois n° 5 sont des modèles. Les fugues ou fugatos sont par ailleurs très nombreux dans l'immense catalogue des Cantates (Ich hatte viel Bekümmernis…)

200px young bach2

Johann Sebastian Bach est considéré comme un maître insurpassable de la fugue.

 

Les fugues de Bach - au moins celle du clavier bien tempéré - n'ont cessé d'inspirer ses successeurs, au premier rang desquels Mozart, littéralement confronté à une crise créatrice majeure, consécutive à sa découverte du maître de Leipzig alors tombé dans un relatif oubli. Bien que Mozart fût déjà en pleine possession de son génie, le savoir du grand maître transparaît dans ses œuvres ultérieures, comme le Requiem ou la Symphonie « Jupiter » (le finale est une fugue étincelante en contrepoint renversable).

 

Maxime Le Forestier

Maxime Le Forestier (nom d'artiste de Bruno Le Forestier), né le 10 février 1949 à Paris, est un auteur-compositeur-interprète français.
Né à Paris le 10 février 1949, boulevard Péreire, il a deux sœurs ainées  : Anne née en 1943 et Catherine née en 1946.Son père est anglais d’origine normande britannique ; sa mère française, Geneviève (dite Lili) (1917-2010), a vécu un certain temps en Angleterre et est traductrice pour des chaînes britanniques de télévision ; elle est musicienne et inculque à ses enfants le goût de la musique, notamment du violon.Bruno Le Forestier fait ses études secondaires au lycée Condorcet mais il ne dépasse pas le stade de la classe de première et est renvoyé du lycée en 1965 pour indiscipline.
Au cours des années 1960, il forme un duo avec Catherine, empruntant quelques chansons à Georges Moustaki, avant même que ce dernier ne les chante lui-même (Le facteur, La ballade de nulle part). Serge Reggiani interprète en 1968 une de ses compositions  : Ballade pour un traître. C'est durant cette période qu'il adopte le prénom de Maxime. Il sort son premier 45 tours en 1969 avec  : Cœur de pierre, face de lune et La Petite Fugue.
En 1972, sort son premier album chez Polydor avec les titres : San Francisco, Mon frère, La Rouille. Le succès est énorme.

En octobre 1972, il fait la première partie, à Bobino, de son idole Georges Brassens. Révolté par le prix de ses places de concerts qu'il juge trop élevé, il imposera des places à 10 F. En 1973, il profite d'une prestation à l'Olympia pour enregistrer un album en public. En 1974, il compose le générique de la série d'animation jeunesse Le Roman de Renart. En 1975, il est coauteur et compositeur, avec Colette Magny et la chanteuse Mara, d'un album en solidarité avec les victimes de la dictature militaire au Chili, intitulé Un peuple crève. En 1976, il écrit et compose la musique et la chanson générique du film L'Amour en herbe.

En 1979, il inaugure le premier d'une série d'albums de reprises de Brassens, enregistré en public. En 1980, il entame une tournée dans toute la France avec Graeme Allwright, dont sa sœur, Catherine Le Forestier, assure la première partie sous le nom d'Aziza. Les bénéfices de cette tournée iront à l'association Partage pour les enfants du Tiers-Monde. 

Après quelques années de traversée du désert durant lesquelles il compose pour Julien Clerc, après l'accueil mitigé de ses précédents albums, il obtient un nouveau succès en 1987 avec Né Quelque part, suivi par l'album incluant ce dernier titre ainsi qu'une reprise qu'il popularise  : Ambalaba, une chanson du ségatier (joueur, chanteur de séga) mauricien Claudio Veeraragoo. Il sort d'autres albums en 1991 (avec notamment Bille de Verre), 1996 (album Passer ma route incluant une nouvelle version de La petite fugue, Raymonde, Chienne d'idée) et enfin l'Écho des étoiles en 2000 (avec L'homme au bouquet de fleurs). Il s'engage pour des causes caritatives (Partage, les Enfoirés, Sol En Si) dès les années 1990. Il écrit et compose les chansons du spectacle musical Spartacus le gladiateur, mis en scène par Élie Chouraqui au Palais des Sports de Paris à l'automne 2004.

Maxime Le Forestier sort un nouvel album intitulé Restons amants au printemps 2008. Il en écrit l'intégralité des paroles, dont deux mises en musique par Julien Clerc, qui avait fait de son texte Double Enfance un grand succès deux ans auparavant. La tournée qui en découle est une réussite, avec un périple de presque deux ans sur les routes. Un enregistrement public reprenant l'intégralité du tour de chant sort le 1er juin 2009 sous le titre Casino de printemps. Y figurent ses plus grands succès, la plupart des titres de son dernier album et quelques reprises de succès écrits pour d'autres (Julien Clerc et Gérald de Palmas). À cela s'ajoutent des chansons de Georges Brassens et un hommage à Serge Reggiani avec Histoire grise, une chanson qui lui était destinée à l'aube de sa mort.

Très discret sur sa vie de famille, il est marié et serait père de deux enfants.

 

 

Maxime le forestierlMaxime Le Forestier

 

 

La

 

 

 

 

Premieralbum

 

 

 Maximeleforestier lecadeau

 

 Sa passion: l'équitation

Maxime Le Forestier se passionne pour l'équitation depuis l'âge de seize ans. Il apprend la basse école dans un club de la région parisienne tenu par un disciple de Nuno Oliveira, qui l'envoie ensuite se perfectionner chez le maître au Portugal. Il s'y rend pendant deux mois et demi en 1972. Oliveira ne lui fait payer qu'une leçon sur quatre « parce qu'il est musicien et possède déjà le sens du rythme, l'un des secrets de l'équitation ». Le chanteur considère Oliveira comme le meilleur écuyer du siècle, et comme l'un des personnages qui l'ont changé et fait évoluer dans sa vie : de son propre avis, les leçons d'équitation avec Oliveira lui ont été « infiniment plus utiles pour la scène que les cours de théâtre et de mime ».

C'est une maison bleue…

La maison bleue, à San Francisco

 

 

Pour rendre hommage à la « maison bleue » de San Francisco, une équipe se met à sa recherche durant l'été 2011. La maison, située au 3841 de la 18th Street, est alors peinte en vert clair. Les propriétaires acceptent de la repeindre en bleu.

 Dans un documentaire diffusé le 19 septembre 2011 sur France 3, Maxime Le Forestier revient sur cette chanson et sur sa vie à San Francisco en 1971. Le documentaire permet de découvrir Phil, décrit dans la chanson comme étant le joueur de kena, ainsi que Psylvia, citée elle aussi dans le refrain.

Catherine Le Forestier

Catherine Le Forestier est une chanteuse française née le 9 mai 1946. Elle est la sœur aînée de Maxime Le Forestier.
Née d'un père anglais et d'une mère française et musicienne, Catherine Le Forestier commence à chanter en 1965, en duo avec son frère cadet Maxime qui l'accompagne à la guitare. Ils enregistrent entre autres la Petite Fugue en 1969 dont la musique est inspirée par un morceau de Jean-Sébastien Bach (Prélude et fugue N° 11 en F Maj BWV 856). Elle fait la rencontre de Georges Moustaki dont ils interprètent plusieurs titres. Ce duo se nommait Cat & Maxim.
Tandis que son frère est sous les drapeaux, en 1969, elle sort son premier album solo, L'Amour avec lui. Dans la même veine de libération sexuelle qu'avaient déclenchée les événements de 1968, elle compose et chante Au pays de ton corps, chanson avec laquelle elle remporte le Grand prix du festival de Spa en Belgique et obtient un grand succès.
Elle accompagne Maxime dans un grand voyage qui les amène à partager la vie d'une communauté à San Francisco. Cet épisode inspirera à Maxime son premier grand succès, San Francisco.
Malgré un très bon accueil de son talent par le public, Catherine a choisi de mettre sa carrière au second plan.
En 2009, on la redécouvre dans la mise en chansons de textes d'Aimé Césaire.

Catherine

 

 

Catherine      CatherineCatherine Le Forestier

Catherine Le Forestier :La Petite Fugue

Nachum Heiman

Compositeur de chansons folkloriques israéliennes.
05/06/1934-

Natan Yonatn, l'ami de Nachum Heiman et partenaire d'écriture dit à propos de son ami : "Le nom Nahche chante dans les oreilles de milliers de fans de chants israéliens La chanson folklorique israélienne (Zemer Ivri) est l'âme de. notre vie dans ce pays. C'est le miroir du temps, l'esprit et l'histoire de notre vie en tant qu'êtres humains et la vie de la nation. Nachum Heiman a gagné le droit de devenir l'un des prêtres de la musique hébraïque ".
Nachum Heiman a composé des centaines de chansons. Beaucoup d'entre elles sont devenues  des classiques israéliens Folk Song, et sont connues et chantées par tous les Israéliens. En outre, il a composé la musique de dizaines de films et de séries télévisées, et des chœurs guidées et groupes de chanteurs.
Heiman est né à Riga, en Lettonie.
Son père était un joueur de balalaïka amateur.  Il est arrivé en Israël à l'âge de six ans. Après quelques mois dans un camp d'immigrants (Sha'ar Ha'aliya) ses parents ont déménagé à Magdiel puis à Tel-Aviv.
À 14 ans, après que ses parents ont divorcé, Heiman est resté au kibboutz Na'an où il a été influencé par le compositeur David Zahavi, qui était l'un des membres du kibboutz.
Ensuite, il s'installe à kibboutz Kfar Maccabi avec des amis de son mouvement de jeunesse, là, il devient l'élève du compositeur Matitiyahu Shalem et la danseuse de Névé Hodes. Il a commencé à jouer dans les cours de danse folklorique de Hodes.

  Plus tard, le chanteur français Maxime Le Forestier, qu' Heiman a rencontré par coïncidence, traduit sa chanson Stav en français et l'enregistre (sous le nom de «Madame»). Maxime Le Forestier a également écrit les paroles en français pour la chanson de Heiman "petite fugue", et l'a chantée aussi .

 Plusieurs artistes de renommée internationale ont enregistré des chansons de Nahum Heiman. En France, Nana Mouskouri, Serge Lama, Marie Laforet, Maxime Le Forestier, Mike Brant, Rika Zarai et Tony Bennett aux Etats-Unis.

Au cours des dernières années, Heiman est occupé par le sauvetage des premiers enregistrements de l'hébreu Folk chant. Il produit l'émission "Nostalgia", qui est constitué de vieux albums de  la fin des années cinquante  au début des années soixante-dix. En Octobre 2003, la ville de Petah Tikva a tenu une soirée d'hommage en l'honneur de Heiman.  La soirée a été enregistrée et mise dans un album publié en 2004 pour le 70e anniversaire de Heiman.

 

La

La petite fugue dont il écrivit la musique

 

Nahum

 

Nahum Neiman

La

Il composa la musique de "La voix lactée"

 

 Nahum

lors de son 70ème anniversaire

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 02/10/2017