Mozart: Giovani liete

Giovani liete est extrait de l'opéra de Wolfgang Amadeus Mozart "Les noces de Figaro", créé en Autriche en 1846.

"Voilà l’un des opéras les plus miraculeux du répertoire, peut-être même le plus parfait jamais écrit. Le génie de Mozart irradie la faconde de son librettiste Lorenzo Da Ponte, qui a gratté le sulfureux Mariage de Figaro de Beaumarchais pour en exalter la part la plus humaine. L’intrigue, drôle entre toutes, est menée tambour battant et s’enrichit de péripéties qui servent à la perfection l’équilibre des quatre actes. Mais derrière l’humour et le piquant des situations, ici la colère de Figaro, là l’arrogance du Comte, ailleurs la malice de Susanne ou la mélancolie de la Comtesse, Mozart sonde les âmes et les cœurs et verse une indicible nostalgie sur ces jeux de l’amour et du hasard;c’est Mozart le véritable dramaturge de ses Noces, glissant, dans une narration lumineuse, des airs qui se transforment en duos, des duos en trios, des trios en tutti, avec une invention mélodique vertigineuse, toujours jaillissante et renouvelée.

 

 

 

Noces de figaro

 


  Un opéra qui porte bien son nom de Folle journée, rythmé par la grâce, profond comme la vie, universel comme sait l’être Mozart."

Texte italien :

Giovani liete, fiori spargete
davanti il nobile nostro signor.
Il suo gran core vi serba intatto
d'un più bel fiore l'almo candor,
d'un più bel fiore l'almo candor.
Giovani liete, fiori spargete
davanti il nobile nostro signor,
nostro signor, nostro signor !

 

Traduction:

Jeune heureux, répandez des fleurs
devant notre noble maître.
Son grand coeur vous préservera
d'une plus belle fleur la blanche pureté,
d'une plus belle fleur la blanche pureté.
Jeune
heureux, répandez des fleurs
devant notre noble maître,
notre maître, notre maître !

Vos voix en numériques:

Tutti   Soprano   Alto   Tenor  Basse  

 

Résumé:

Près de Séville, au Château Almaviva, à la fin du XVIIIe siècle. Figaro et Suzanne, respectivement valet et camériste du Comte et de la Comtesse Almaviva, préparent leurs noces. Mais leur joie risque d’être ternie par les audaces du Comte, prêt à tout pour séduire la future mariée. Aidés de la Comtesse, elle-même délaissée par son époux volage, Figaro et Suzanne devront faire preuve d’imagination pour déjouer les pièges d’Almaviva, éviter les chausse-trapes sournoises des Marceline, Bartholo et autre Basile, et utiliser au mieux les maladresses de Chérubin, jeune page enflammé. Rythmée par d’incroyables quiproquos, qui glissent en clin d’œil vers d’indicibles instants de mélancolie, la Folle Journée verra s’abattre les masques un à un et mettre à nu la vérité des cœurs.

Près de Séville, au Château Almaviva, à la fin du XVIIIe siècle. Figaro et Suzanne, respectivement valet et camériste du Comte et de la Comtesse Almaviva, préparent leurs noces. Mais leur joie risque d’être ternie par les audaces du Comte, prêt à tout pour séduire la future mariée. Aidés de la Comtesse, elle-même délaissée par son époux volage, Figaro et Suzanne devront faire preuve d’imagination pour déjouer les pièges d’Almaviva, éviter les chausse-trapes sournoises des Marceline, Bartholo et autre Basile, et utiliser au mieux les maladresses de Chérubin, jeune page enflammé. Rythmée par d’incroyables quiproquos, qui glissent en clin d’œil vers d’indicibles instants de mélancolie, la Folle Journée verra s’abattre les masques un à un et mettre à nu la vérité des cœurs. - See more at: http://www.opera-online.com/items/works/le-nozze-di-figaro-mozart-da-ponte-1786#sthash.sfgEeW99.dpuf

 

 

Noces de figaro 2

Acte I : Le comte fait des avances à Suzanne tandis que Chérubin est dissimulé sur le fauteuil

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 05/04/2015